Le scoutisme

Le scoutisme fut fondé en 1907 par Lord Baden-Powell. Après ses débuts en Angleterre, le mouvement scout s’étend gentiment et franchit vite de nombreuses frontières. Partout dans le monde, des organisations de scoutisme se créent, sauf dans les pays sous régime dictatoriaux où le scoutisme est en règle générale interdit.

En Suisse, les premiers groupes seront fondés en 1910 car les idéaux de Baden-Powell séduisent de nombreux suisses qui décident de se lancer dans l’aventure. Les premières filles scoutes se réunissent peu après. Souvent ce sont des mouvements de jeunesse déjà existants qui fondent ces groupes et non pas des jeunes. L’essor scout est particulièrement frappant en ville, où les enfants et adolescents sont hyper motivés par les activités dans la nature. L’idée de passer son temps non seulement à étudier, mais aussi à vivre des aventures avec des jeunes du même âge, de partir en camp seul et loin des parents et d’acquérir une certaine indépendance incite de nombreux jeunes à rejoindre le mouvement.

Le 5 octobre 1913, plusieurs associations cantonales scoutes se réunissent à Berne pour fonder le premier mouvement scout de la Suisse et en 1919, c’est les filles qui créent leur mouvement au niveau fédéral.

La Suisse, de par sa neutralité politique et son plurilinguisme devient vite un haut lieu du scoutisme, et les centres scouts à Kandersteg et à Adelboden sont fondés en 1923 et en 1932. Encore aujourd’hui, ils représentent des points de rencontres internationales et d’échanges interculturels.

Le mouvement scout compte aujourd’hui 45’000 membres dans environ 700 groupes locaux. Il est en Suisse la plus grande association de jeunesse. Symbole d’aventure, d’amitié, de souvenirs, il s’engage dans les partenariats internationaux, assume ses responsabilités et propose aux adolescents une palette de loisirs raisonnables et variés tout en les responsabilisant et en leur donnant l’occasion de s’exprimer.